SkikdaMag

Le magazine des anciens philippevillois
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

  Retour a la nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bouns
Invité



MessageSujet: Retour a la nature   Mer 6 Nov - 18:09

RETOUR A LA NATURE ?

Ou le regard d'un Agricolo d'tchez nous sur un style d'agriculture métropolitain

Sur les terres chaudes du Pays d’accueil de bons nombres de Pieds noirs, la cote d’Azur

Phrase très connue au sens souvent péjoratif qualifiant le ras le bol d’une manière de vivre au bénéfice d’une sécurité naturelle de base idéalisée, méconnue si ce n’est par des clichés propagés par un intellectualisme déconnecté de la réalité, responsable de beaucoup de déception. Amen ! Bref ! C’est l’histoire d’un couple de « parisiens » selon l’expression régionale et de sa nouvelle vie avec un élevage de chèvres.

Nous avons l’habitude nous autres les Agricolos, Hommes de la terre, Fellah fi l’bled, de juger la nature comme il se doit avec respect et l’on oublie que cette vision très professionnelle et devenue minoritaire dans l’esprit des Gens de la ville, en donnant un sens différent aux mots, nature, terre, sol. Les premiers venus, ont fait rire et sourire, les ipisseparci et par-là n’étaient pas pris au sérieux. Et leur présence n’a pas trop dérangé les autochtones. Par contre les suivants plus nombreux venus apprécier l’espace le silence de la nature en construisant avec autorisation des « lieux de ville à la campagne » mais pas cultivé les champs. Ils ont semé et cultivé de la mauvaise herbe que les paysans du coin ont du mal à supprimer dans leur culture, le margaille ou margaou, ou en français le ray grass d’Italie en arrosage automatique, espèce essentielle pour la réalisation d’une belle pelouse.

Ils ont élevé des animaux, et là où il y avait des crottes de moutons, quelques bouses et des pétoulets, l’on trouve des crottes rouges, restes de croquettes à bases de kangourous dont l’uniformité n’a d’égale que sa consistance. Seul le diamètre de la chose permet de situer la caste responsable du délit. Dernières trouvailles, des cacas de goélands rouges croquette ??

Trop tard la vente est faite, comment résister à l’argent qui coule à flot plus vite que les pommes ne se vendent. Même les vieux mas abandonnés se vendent, et les locaux qui ricanent de la bêtise des acheteurs, pensent avoir fourgué à bon compte un tas d’éboulis. Ils se mordent les doigts quelques années plus tard au vu de la transformation et du prix de revente. Bref ! Expression qui signale que l’on a tout dit sur le développement de l’idée précédente et que l’on se dirige vers une autre idée qui n’a pas encore tout à fait germée et comme je suis capable de remplir du vide avec un papier et un stylo, cadeau de ma banque où l’on me signale que mon compte est dangereusement bas par suite d’un achat de dernière minute donc intempestif de ma femme qui…. Entre temps l’idée suivante est arrivée et je peux avec votre permission continuer, merci.

Très facile à reconnaître ce genre de retour à la nature. Il se compose les premiers jours d’un homme relativement matinal qui siffle en blanchissant les murs de son Mas dans une chemise blanche de chez Cardin vielle d’au moins 2 ans donc bonne à servir pour les basses besognes salissantes. De même le pantalon noir semi-cérémonie du dernier mariage d’un copain il y a moins 2 ans aussi et qui par ses pinces sur le coté signale un dépassement de mode d’au moins 6 mois. On ne jette rien nous autres les Gens de la ville à force de voir les pauvres sur les trottoirs.

Les souliers ne choquent pas car ce sont des « pataugas » de marche en matière sunthétorespirant-anti transpirant-imperméable, à boucles de sécurités sécurisées par rabat ( non c’est pas le cousin à Salah ) anti accrochage de ronces, le tout d’au moins 3 ans qui a coûté seulement 352 € frais de port compris un jour de solde sur le web internet qui est un système astucieux qui va chercher bien loin ce que l’on a à côté de soi. La différence est dans le prix bien moins cher car sans frais ni intermédiaire. C’est mieux que les Mozabites de mon Pays natal, pourtant c’était les rois du moins cher que moins cher surtout Bachir en bas chez moi… «



Ascuse moi de ‘tinté rompre monsieur Bouns ! C’est moi R@ Rogerbase ton double de dedans çuila la quia traversé la mer sans rien oublier de ton bagage de Pied Noir. Bachir ! sij’men souvient, le roi de l’épicerie de l’alif jusque batatsa, l’alphabet complet. Un jour qui faisait beau, comme les 300 autres jours de l’année, le vouala qui l’aperçois Grima joseph, un maltais de chez nous, dur au travail comme le marbre du Filfila, solide comme le Skikda.

Et vouala qui lui dit, j’voudrai acheter pour ma femme un peu du parfum qui sent bon, pas beaucoup, pas cher et qui dure longtemps, tu comprent Bachir, j’ai pas beaucoup d’argent, la vie est dure pour nous.

Andi s’qui t’faut y répond Bachir, l’eau d’la coulogne, très fort qui dure comme le rhamsin et pas cher ditout, combien tien veux ? Et comme Joseph y si connaît dans la mesure à cause qu’il travaille aussi à la cave à côté d’tchez lui et qu’il a le sens des affaires, y dit : 100 millilitres minisque inférieur(bor ceux qui counisse pasli minisque c’est quand un liquide il est enfermé dans un tube itroit, sa surface y li pas droite il y con- cave comme le ou = U, et ya 2 facons de le lire :pour l’acheteur celui du bas, yen a plous enface d’la graduation,que celui du haut, yen a moins.

A iouma iouma, tié fou complet, ya longtemps qu’le minisque il est passé supérieur répond le rhanout. Faut qu’jy vive !

J’te dis pas la suite, mort de rire la discussion entre 2 rapiats par la force des choses, 2 exilés, l’un venant du sud pour nourrir sa famille, et l’autre venant du nord pour les même raisons. Au bout d’un moment de discussion y se sont mis d’accord en hommes habitués à tout partager surtout dans les difficultées, nouss nouss, d’accord pour moitié inferieur, et moitié supérieure, c’est çà l’égalité et le respect de l’autre »

D’accord ! Mais vous êtes vous, vous qui pratiquez ce genre de commerce car il faut bien qu’ils y en aient pour comparer les deux systèmes, vous êtes vous posé la question du prix de revient réel de vos achats compte tenu de l’abonnement mensuel de votre « serveur » sachant que ce n’est pas tous les jours que vous changez de mobilier, souliers et autres biens de consommation. Quant à la téléphonie illlllimmitée c’est bien de le savoir mais est-elle à la hauteur de votre facture ? Je suis d’accord fic vous, C’est du confort, et il n’a pas de prix, réduit en quelques pieds cela donne ce qui suit :

Consommation à n’importe quel prix

Pourvue qu’on ait toujours le dernier cri

Avouez que peu importe l’effort

Afin que vous ayez le grand confort

Et moi aussi j’essaie de faire des pieds

Pour imiter modestement Cartier. (Un Agricolo, poète a ses heures)

R@ «



encore moi, je trouve qu’tien fais trop au Bouns, à cause que tié très lent à accepter l’avenir quié devant toi, c’est pas pasqu’tu mâche 3 fois les langues de chats avant d’les avaler qu’il faut qu’tous le monde y face comme toi. Allez ! fini ton charabia qu’ les 35 heures ya longtemps quelles sont terminées »

Des fois il m’énerve ce cher Roger, alors je lui dis que l’on a toujours besoin d’un plus petit que soi, histoire de me venger de ses remarques.

La deuxième personne visible dans le couple de retour à la nature c’est tout naturellement la femme du parisien, en après ski pour protéger ses pieds de la poussière ou de la boue locale, le visage comme un arc-en-ciel de bon matin vers les 10h 30 ! Chemise en dentelle, cigarette à la main, la voix haute et l’embarras visible. Et oui ! L’embarras de toute personne devant une nouvelle situation.

J’ai caricaturé volontairement ces personnes qui vont chercher leur eldorado là où ils le peuvent faisant rire ou sourire les déjà en place. Restons modeste il faut que je me souvienne de mon parcours de pèlerin suivant le boulot pour évoluer sans cesse. L’évolution est inéluctable alors suivons-la …intelligemment.

Je suis heureux de vous savoir en vie puisque vous me lisez. Bouns
Voir le Fichier : RETOUR_A_LA_NATURE-BOUNS.pdf
Revenir en haut Aller en bas
 
Retour a la nature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» saignement ++++ retour de couche ??
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» tire lait remboursé
» y a-t-il un point de non retour ?
» Retour à la maison après accouchement - pas de voiture!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
SkikdaMag :: Autres sujets-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: